Créer un podcast

S'informer sur Internet

Public : ados
Durée de préparation : 3 à 6 heures selon les connaissances au préalable
Durée de l'activité : 4 jours
Nombre de participants : 6 minimum. 12 maximum.
Taux d'encadrement : Fort. 2 animateurs sont nécessaires.
Matériel utilisé :
Smartphones
Ordinateurs
Micros (possibilité d'avoir des micro qui s'adaptent aux smartphones)
Enregistreurs de sons (dictaphone, smartphone, etc.)
Table et chaises
Feuilles
Stylos

Contenus utilisés :
Voir Annexes

 

Objectifs pédagogiques :

Apprendre à délivrer une information
Apprendre à chercher une information
Apprendre à trouver les bons interlocuteurs pour trouver une information
Apprendre à débattre autour d'une question
Apprendre les bases journalistiques
Apprendre les bases du montage radio

 
Compétences travaillées :
Connaitre Audacity ou un logiciel simple de montage
Pré-requis :
Savoir ce qu'est une source d'information
Connaitre et savoir utiliser les moteurs de recherches


Au préalable

  • Apprendre, si besoin, à maîtriser les bases de montage pour du son. Nous vous conseillons de choisir entre Audacity, Netia (il existe une version gratuite) et Garageband (seulement sur les appareils Apple).

Voici des applications simple de montage son pour Android également : https://www.info24android.com/10-meilleures-applications-dedition-audio-pour-android/

  • Préparer un petit atelier sur les techniques de l’interview (voir tutoriel plus loin)
  • Préparer un petit atelier sur les techniques du reportage (voir tutoriel plus loin)
  • Préparer un petit atelier sur le montage son (voir tutoriel plus loin)
  • Préparer un petit atelier sur les techniques de la table ronde (voir tutoriel plus loin)

Lancement

Expliquez aux participants que vous allez créer de toute pièce une émission. Celle-ci va durer 20 minutes (un peu moins s’il y a peu de participants). Les participants vont se mettre dans la peau d’une petite rédaction. Chacun aura un rôle à tenir même si tout le monde va s’aider bien sûr. C’est une émission radio, qui aura un thème précis.

Expliquez-leur que pendant trois jours chacun aura une ou des missions, et des ateliers seront délivrés pour tous. A la fin de ces trois journées aura lieu l’enregistrement de l’émission. Comme dans une vraie radio ! Cette émission donnera lieu à un podcast.

Jour 1

Faites une conférence de rédaction. C’est ainsi qu’on appelle la réunion qui se tient pour organiser son émission. Vous déterminerez ainsi l’organisation des prochains jours, jusqu’à l’émission.
C’est pendant cette conférence de rédaction que vous aller déterminez le thème de votre podcast.
Vous pouvez prendre quelque chose de très simple comme : la vie à la médiathèque de (votre ville). Prendre un thème large mais pas forcément facile à traiter comme : qu’est-ce qu’être jeune aujourd’hui ?
Ou vous pouvez choisir d’aller sur des thèmes plus pointus, comme “La coupe du monde de football”, “Le sexisme”, etc.
Les participants doivent également décider du nom de l’émission.

1. Expliquez les différents formats que contiendra l’émission.

L’émission dure 20 minutes. Réduisez le temps s’il y a peu de participants. Tout doit être chronométré à la seconde !
Dans cette émission il y aura :

  • un reportage
  • une interview en studio
  • un petit flash info
  • un débat
  • le temps de parole du présentateur

2. Répartissez les rôles

Désignez ou tirez au sort le rôle de chacun. Les animateurs n’ont pas de rôle précis. Ils épaulent tout le monde à la fois.
Il y aura :

  • le présentateur. Il animera aussi le débat
  • les journalistes sur le terrain (deux journalistes pour un reportage)
  • le journaliste pour l’interview lors de l’émission
  • les experts pour le débat
  • le journaliste qui fait le flash info

3. Déterminez le contenu de chaque partie de l’émission

Vous avez le thème. Maintenant, il faut déterminer le contenu de chaque partie de l’émission. Pour cela, tous les participants entrent dans une phase de recherche. Ils peuvent se mettre par groupe de deux ou trois. Il faut trouver

  • un sujet de reportage (il peut y avoir deux reportages s’il y a beaucoup de participants)
  • un sujet de débat
  • un invité pour l’interview

Pour le flash info, tout le monde peut noter des idées, ce sera le journaliste en charge qui décidera des infos qu’il veut développer.
Laissez-deux heures aux participants pour faire les recherches avec les ressources à disposition : ordinateurs, livres, magazines, etc. Insistez sur le fait que plus ils échangent entre eux, plus les idées avanceront.
Au bout des deux heures, réunissez-les. Chaque groupe va proposer son idée de reportage, d’invité (il faut que ce soit réalisable), de débat. Il va défendre ses idées. Son but est que ses idées soient prises pour l’émission.

Quand tout le monde a défendu ses idées, procédez à un vote pour déterminer les sujets. Par exemple :
L’invité : Mme Martin a monté une petite association pour lutter contre le harcèlement sexuel
Le sujet : Une journée avec l’équipe de foot féminine de la ville, qui doit lutter contre les préjugés sexistes
La table ronde : quelles limites entre humour et sexisme ?

4. Déterminez le chronomètre

Épaulez les participants sur comment se déroule l’émission et la durée de chaque partie de cette émission.

Par exemple :

  • Présentation du concept de l’émission, et sommaire : 1 minute
  • Flash info : 2 min
  • Présentation du reportage : 1 minute
  • Reportage : 1min30 secondes
  • Le présentateur revient avec l’un des journalistes du reportage sur le sujet : 2 minutes
  • Le présentateur annonce l’interview : 30 secondes
  • Interview : 4 minutes
  • Débat : 7 minutes
  • Clôture : 1 min

S’il reste du temps, chacun peut commencer à travailler pour son sujet. Et la structure.
Voyez par exemple :

Le reportage – Format possible

  • Lancement par le présentateur
  • Premier “son”, soit un premier bout de reportage
  • Relance du journaliste
  • Deuxième son, soit un deuxième bout du reportage

Exemple du sexisme :

  • Le présentateur dit : Nina et Tom sont allés dans la rue demander à des passants si leur vision du sexisme avait changé depuis l’affaire #MeToo. Pour certains, pas du tout…comme pour ces deux hommes, Bastien et Michel.
  • Premier son : Deux témoignagnes qui n’ont pas changé de vision
  • Relance du présentateur : en revanche, Georgette et Jean-Baptiste ont totalement changé leur façon de voir le sexisme, et leur position :
  • Deuxième son : Les deux témoignages.

Jour 2

1. Organiser un atelier d’une heure sur les techniques de l’interview

Cela servira pour la personne qui doit réaliser l’interview lors de l’émission, et pour ceux qui font les reportages. Tout le monde y participe. Invitez-les participants à prendre quelques notes.

Les éléments clés à délivrer :

  • la personne qui interviewe reste maître de l’échange. Il doit suivre le cheminement des questions qu’il a préparé à l’avance
  • l’interview porte sur un sujet précis. Les questions doivent donc être précisées également. Si l’interview est sur une association qui lutte contre le harcèlement sexuel, les questions doivent porter sur cette association. On ne va pas retracer toute l’histoire du harcèlement sexuel, ni faire le bilan de toutes les associations qui existent.
  • Une interview se prépare. Les questions sont déterminées à l’avance. Elles suivent un cheminement logique. Cela demande un grand travail de recherches en amont. La personne qui interviewe connait son sujet !
  • La personne qui interviewe sait rebondir sur les réponses apportées, et se détacher de ses questions, quand il le faut. C’est-à-dire quand elle estime qu’un élément de réponse mérite des précisions, d’être creusé.

Voici un exemple de tutoriel sur les techniques de l’interview. N’hésitez pas à aller vous-même chercher sur Internet pour faire votre atelier : https://www.24hdansuneredaction.com/presse/15-les-techniques-de-linterview/

N’hésitez pas à faire écouter des interviews radio et à les analyser avec les participants. Il y a de nombreuses interviews dans les matinales par exemple.
Exemples :

2 : Organiser un atelier d’une à deux heures sur l’organisation d’une table ronde

Cette table ronde sera un peu particulière car certains participants joueront eux-mêmes les experts.
Donnez-leur les clés our comprendre ce qu’est une table ronde, et son organisation.

Vous devrez préciser les rôles de l’animateur de cette table ronde, qui est donc le présentateur, et les rôles des experts.
L’objectif est de discuter autour d’un thème précis où la diversité des points de vue est nécessaire. Soit parce que le thème est complexe, soit parce qu’il fait débat. Le présentateur va mener cette table ronde en posant des questions précises pour répondre au sujet, et attribue la parole. Il devra s’assurer que le temps de parole de chacun est respecté.

Voici un tutoriel pour l’organisation et l’animation d’une table ronde : https://creonslasuite.ca/images/Animer_une_table_ronde/Fiche_outil_7_-_Animer_une_table_ronde_-_Animation.pdf

3. Faire un topo sur le reportage

Faire un reportage radio n’est pas si simple. Abordez les notions d’interview, mais aussi de sons d’ambiance. Par exemple, lors d’un reportage sur la rentrée des classes, vous entendrez les parents d’élèves discuter, être interviewés. Un son d’ambiance sera par exemple les enfants qui jouent dans la cour d’école. Pour cette émission, vous ne pourrez pas faire tout cela.

Expliquez que pour un reportage, il ne faut pas trop enregistrer. Par exemple, le reportage va durer 1min30. S’il y a une heure d’enregistrement, ce sera très très long à monter. Expliquez aussi comment les journalistes apprentis doivent se comporter et se présenter. Ils doivent bien expliquer leur démarche, dire où ce sera diffusé si ça l’est. Il en est de même pour l’interview. Pour approfondir la mise en place d’interviews, n’hésitez pas à consulter le site 24 heures dans une rédaction qui propose 100 fiches liées au journalisme dont une sur le reportage.

Chaque participant va travailler sur son sujet le reste de la journée.

Objectifs de la fin de journée :

  • L’invité pour l’interview est trouvé. Si jamais aucun invité ne peut venir, faites l’interview par téléphone. C’est en dernier recours.
  • Les experts de la table ronde. Chacun doit avoir un rôle précis. Un sociologue, un parent d’élève, peu importe. Une fois que le rôle est décidé, l’expert prépare une fiche sur qui il est. Cette fiche est à remettre au présentateur avant la fin de la journée. Les experts travaillent chacun sur leurs arguments. Organiser des petites réunions avec le présentateur au cours de la journée est une bonne idée. Ainsi, ils pourront ensemble affiner le sujet, échanger leurs idées et le présentateur pourra commencer à préparer ses questions.
  • Le reportage est enregistré. Il ne restera plus qu’à le monter le lendemain. Avant la fin de la journée, les journalistes du reportage écriront un résumé de la construction et du contenu de leur reportage pour le présentateur.Précisez avant qu’ils partent sur le terrain qu’un seul journaliste va enregistrer sur son smartphone. Vous aurez fourni un micro qui se branche sur le smartphone aux participants. Et vous leur aurez expliqué le fonctionnement (très simple). Demandez à la personne qui a enregistré de télécharger Soundcloud. Vous aurez créé un compte spécifiquement pour cet atelier. Il se connecte à ce compte et charge (faites-le à sa place si besoin) les sons sur la plateforme. De votre côté, récupérez les sons, et copiez-les. Notamment sur un clé USB. Vous en aurez besoin pour l’atelier du lendemain.
  • Le flash info. Le journaliste qui fait le flash info en aura écouter plusieurs tout au long de la journée. Il aura déterminé les 5 informations qu’il donnera sur le sujet. Ce sera cinq informations de la semaine en rapport avec le sujet de l’émission. Il peut trouver ces informations via les moteurs de recherche, mais aussi en passant par les réseaux sociaux.
  • Le présentateur fait le point avec tout le monde. Il connait les contenus, et peaufiner la structure de l’émission.

Remarque générale : pour les recherches d’informations nécessaires à l’élaboration des divers sujets, revenez au cas par cas, au besoin, sur les sources d’informations. Les participants auront besoin de faire des recherches sur Internet avant d’aller à la rencontre de leurs interlocuteurs.

Jour 3

1. Faites un atelier sur le montage de son.

Chaque participant, ou par groupe de deux ou trois s’installent sur un ordinateur. Demandez-leur d’installer Audacity, ou le logiciel ou que avez choisi. Vous leur remettez, via une clé USB par exemple, les sons enregistrés la veille (veillez à ce qu’une copie intacte reste bien entre vos mains). Vous pouvez également choisir un logiciel de montage directement sur smartphone si les participants en ont un.

Voici un exemple de tutoriel Audacity. C’est à vous d’aller creuser. N’hésitez pas à demander si les participants ont déjà utilisé un de ces logiciels, et s’ils peuvent vous épauler. Jetez un oeil sur la fiche VDN Laissez-moi vous présenter: Audacity.  Vous pouvez consulter également ces tuto :

Apprenez ensuite aux participants à charger (mettre en ligne) leur production sur une plateforme tel que Soundcloud. Il y en a pleins sur Youtube, celui-ci par exemple.

Prenez une à deux heures pour l’ensemble de cet atelier. L’objectif final est juste de savoir couper un son de 45 secondes sur un logiciel ou une application de montage.

2. Chacun finit son sujet.

  • Flash info : le participant écrit ce qu’il va dire et s’entraîne à le dire.
  • Le reportage est monté. Les journalistes voient avec le présentateur la présentation du sujet. Ils lui écrivent ce qu’on appelle la relance (la petite phrase ou question) entre le premier et le deuxième son.
  • L’interview est enregistrée si l’invité ne pouvait pas venir et qu’elle a été réalisé par téléphone. Sinon, l’intervieweur finit de préparer son interview et accueille son invité.
  • Les experts ont préparé leurs arguments. Ils sont au point sur leurs recherches. Ils ont préparé des notes pour la table ronde.
  • Le présentateur a écrit tout ce qu’il avait à dire. Il s’est mis au point avec chaque participant.

3. Installation de l’émission.

L’émission sera enregistré en plusieurs fois. En effet, l’installation est la suivante. Les participants s’installent tout à tour autour d’une petite table. Au centre de cette table, un smartphone muni d’un micro enregistre. Pour éviter les bruits de chaises, d’aller et venue, et garder le rythme de l’émission, vous allez enregistrer en plusieurs parties.
Les animateurs s’occupent de mettre en marche et d’arrêter l’enregistrement.

  • Partie 1 : le présentateur présente l’émission et le sommaire
  • Partie 2 : le flash info
  • Partie 3 : l’interview, etc.

Attention, le plus délicat sera la partie avec le reportage car il faut bien “lancer” les sons. Il faudra prévoir un smartphone à côté de celui qui enregistre qui contient le reportage. Le journaliste du reportage devra lancer le son au bon moment !Vous pourrez également les mixer par la suite dans Audacity.

Jour 4

Pendant cette journée, vous allez monter les enregistrements de la veille pour en faire un podcast.

Sur Soundcloud, chaque participant ou groupe  de participants va charger la partie qui le concerne. Cela permettra de mettre en pratique, pour ceux qui ne l’ont pas fait, l’atelier sur le montage son. L’animateur se charge de mettre bout à bout les enregistrements pour en faire un podcast. Si les participants se sentent de le faire, laissez-les.

Écoutez ensemble le podcast une fois monté !

Ouverture

Cet atelier est bien plus facile si au préalable un ensemble de compétence a déjà été acquise. Rien ne vous empêche de faire ces petits ateliers maintenant. Tournez-vous notamment vers “Comprendre ce qu’est une source” et “Connaître les moteurs de recherche”.

Annexes

Contenus utilisés


Cette contribution a été rédigée par un membre de la communauté des Voyageurs du Numérique.
Afin d'inciter la créativité des participants, l'équipe de Voyageurs du Numérique publie ce contenu sans validation préalable.
Bibliothèques sans Frontières n'engage pas sa responsabilité sur le contenu de ces fiches.
Si un contenu vous semble inapprorié, merci de nous le signaler depuis la page Ecrivez-nous.
L'équipe des Voyageurs du Numérique.

Laisser un commentaire